CEP et attractivité

« Les métiers du soin et de l’accompagnement recrutent : Vous aussi, devenez aide-soignant, infirmier, éducateur spécialisé, accompagnant éducatif et social… »

La mobilisation du ministère à travers cette campagne de communication qui vise à répondre au besoin de recrutement, atteste de la pénurie de professionnels dans le secteur de l’accompagnement social et de la santé. Toutefois,  cela dépasse la sphère de la santé et du secteur médicosocial.

Vous avez besoin de plus d'infos ?

Nos dernières actualités

Adapter son recrutement en prenant en compte l’inversion de l’offre et de la demande est devenu le sujet de conversation privilégié des professionnels des RH. C’est un enjeu essentiel pour répondre aux besoins en santé et en accompagnement.  

A ce titre, la notion de « marque employeur » stratégie de communication qui vise à valoriser l’image de l’établissement s’est imposée. De plus, le concept « Hôpital magnétique » ou « aimant » reconnu pour allier des résultats sanitaires performants et des conditions de travail jugées favorables par les soignants » est apparue. Mais, ces démarches visent aussi à limiter les départs en fidélisant les professionnels.

Il ne suffit de dire que la lessive lave plus blanc pour qu’elle lave plus blanc. La communication n’est  pas suffisante pour répondre au besoin. Attractivité et fidélisation reposent sur des actions concrètes.

Quels sont les leviers d’attractivité  et de fidélisation ?

Prendre soin de soi, pour prendre soin des autres

Pour améliorer son image externe il faut travailler l’image interne de l’établissement. En effet,  la perception qu’ont les professionnels de leur quotidien au sein de l’établissement construit la réputation. Les professionnels deviennent ainsi les « ambassadeurs » de l’établissement au sein de leur réseau. Cette première étape conduit à renforcer sa capacité à attirer des nouveaux  professionnels.

Les leviers pour développer cette image interne sont :

Pour en revenir au CEP, nous avons déjà vu comment celui-ci peut être un ingrédient de la QVCT sans en être la cerise.

Dès l’intégration !

Le CEP par définition contribue à définir et mettre en œuvre un projet professionnel. Attention ! Projet professionnel ne veut pas dire projet de départ mais une ambition construite de son avenir professionnel. Cette perspective peut être dans l’établissement. Ainsi, il outille le professionnel pour se construire son parcours. Cette construction peut se faire dès l’entrée du professionnel dans l’établissement et se poursuivre tout au long de son parcours dans l’établissement.

D’ailleurs, le législateur a créé, dans le secteur privé, l’obligation, à l’entrée dans l’entreprise, d’entretien dit professionnel (différent de l’entretien professionnel de la FPH centré sur le poste) centré sur le projet professionnel pour répondre au besoin de sécurisation des parcours et éviter les ruptures.

Dans un monde VUCA

Le CEP a pour mission d’accompagner les professionnels à la réalisation de leur projet professionnel. Par conséquent, il répond à un besoin des professionnels d’avoir des perspectives dans un monde dit VUCA (volatile, incertain, complexe, ambiguë). Être accompagné tout au long de son parcours de l’entrée dans la vie active à la retraite est l’ambition du CEP. Ainsi, c’est répondre à un besoin concret qui favorise l’attractivité en rendant le professionnel acteur de sa vie (et c’est un long métrage !). Cela lui permet d’être dans une dynamique porteuse d’engagement.

Effectivement, clarifier sa situation pour définir les étapes de son parcours professionnel est un moyen de rester engagé dans son poste car un sens  est donné. Ce sens appartient au professionnel. Les temps d’accompagnement sont utiles pour identifier ce qui peut faire sens. En complément, la connaissance de l’environnement et des évolutions construisent aussi le regard que le professionnel porte sur sa situation.

L’individu, en ayant une vision dynamique de son parcours professionnel, est en mesure de répondre à des opportunités qui auraient plus été vécues, dans une vision statique, comme des contraintes subies.

Gagnant , gagnant !

Le CEP est donc un des moyens concrets pour développer son attractivité et fidéliser les professionnels. Contribuer à rendre la personne acteur de son évolution professionnelle et par la même à s’inscrire dans une dynamique, c’est reconnaitre celui-ci en tant que personne qui fait des choix. Cela participe à renforcer l’image positive de l’établissement. Ainsi en intégrant ce dispositif dans sa politique de ressources humaines, en communiquant sur sa mise en œuvre, l’établissement se dote d’un outil pour son personnel qui répond à ses enjeux actuels.